L’Essonne

JPEG - 262.4 ko
L’Essonne en Île-deFrance
JPEG - 310.7 ko
L’Essonne
JPEG - 527.9 ko
Le Hurepoix
JPEG - 493.2 ko
La Brie Française
JPEG - 514.2 ko
La Beauce
JPEG - 462.6 ko
Le Gâtinais Français

Créé par la loi du 10 juillet 1964, portant sur la réorganisation de la région parisienne, l’Essonne est un département tout récent. Mais l’histoire des terres qui le composent (Hurepoix, Brie, Gâtinais et nord de la Beauce), elle, remonte à plusieurs millénaires.

Dans les années 60, l’heure est à l’explosion urbaine. Les zones pavillonnaires et les équipements publics se multiplient. Face à une telle pression démographique, et pour faciliter l’organisation du territoire, le département de Seine-et-Oise disparaît le 10 juillet 1964. Il donne naissance au département de l’Essonne. Les phénomènes de péri urbanisation donnent naissance à de grands ensembles comme ceux de Massy et Grigny et des villes-nouvelles comme Evry.

Le département va construire son identité et se développer très rapidement. De nombreux chantiers concernant de nouvelles villes (Les Ulis), ou des aménagements (le quartier de la Grande Borne à Grigny) sont lancés. En 1965, Évry devient préfecture. La popularité essonnienne grandit, et de nombreux franciliens décident de s’installer dans le département. Ce phénomène incite les autorités à lancer une politique d’urbanisation massive, et le projet de Ville Nouvelle voit le jour : Evry sera la capitale du Sud parisien.

Voir le site du Conseil général de l’Essonne : http://www.essonne.fr/

Le département de l’Essonne se situe à moins de 40 kilomètres de Paris. Il dispose d’une position lui permettant d’être un axe majeur de connexion. Au cœur d’un réseau d’échanges et de transports internationaux (aéroport d’Orly, autoroutes, gares TGV), l’Essonne héberge deux pôles de compétitivité mondiaux, un pôle de compétitivité national, une éco-filière en devenir et de nombreux centres et laboratoires de recherche comme le Synchrotron Soleil, le Genopole d’Evry ou encore le CEA de Saclay. Universités et grandes écoles existent sur son territoire (Université Paris XI Orsay, Université d’Evry-Val d’Essonne, Polytechnique, l’Ecole supérieure d’optique, Supélec, l’Ecole Normale Supérieure de Techniques Avancées, l’Institut National des Télécommunications).

Articles liés


Portrait de l’Essonne
L’Essonne en quelques chiffres


Un territoire, une réalité
Changement de regard sur un territoire périurbain