CYCLE « EAU/ciel/terre(s) »

Vendredi 13 février 2009

L’eau : outil du projet architectural, urbain et territorial.

« EAU/ciel/terre(s) » : trois éléments qui composent notre univers et qui constituent des enjeux fondamentaux pour l’avenir de l’homme sur la Terre. Trop souvent, ces enjeux sont abordés comme des contraintes, sans voir, au contraire, qu’ils sont de formidables atouts. Loin de culpabiliser et de contraindre, ce cycle montrera comment ces paramètres peuvent devenir « moteurs de projets »...

Ces rencontres croiseront les approches territoriale et architecturale aux différentes échelles du territoire. Elles mêleront théorie et cas pratiques et seront l’occasion de re-questionner nos gestes quotidiens afin de mieux nous « ancrer » sur la planète à travers d’autres pratiques.

Le cycle 2009 sera consacré au thème de l’eau. Chaque rendez-vous viendra enrichir les réflexions des acteurs essonniens et alimenter l’Agenda 21 dont la 2e phase, essentiellement partenariale, est en cours de construction. Pour introduire ce nouveau cycle de conférences et promenades proposé par le CAUE 91 et la MDH, le premier rendez-vous réunira aux côtés des deux paysagistes du CAUE 91 Valérie Kauffmann et Béatrice Julien-Labruyère, Chris Younès et Michel Corajoud.

Michel CorajoudLongtemps professeur à l’’Ecole nationale supérieure du Paysage à Versailles, Michel Corajoud, est considéré comme l’un des fondateurs du renouveau du paysage en France. Comme il l’explique lui-même : « Jusqu’au débutdes années 70, les paysagistes français étaient formés dans une filière de l’école d’horticulture et, de ce fait, leurs savoirs sur la ville et l’architecture étaient négligés. C’est l’idée de « nature » qui, le plus souvent, présidait à leur travail sur les espaces urbains. J’ai alors affirmé l’idée que le travail des paysagistes sur l’espace (interstitiel) des villes, devait au contraire, être une forme introductive de l’architecture, qu’il y avait une continuité d’intentions nécessaire entre les bâtiments et les espaces extérieurs qu’ils déterminent ».

Michel Corajoud a reçu, en 1992, le Grand Prix du paysage et, en 2003, le Grand prix de l’urbanisme. Cette dernière distinction révèle combien la démarche paysagère imprègne désormais le débat sur la fabrication de la ville. Ses réalisations couvrent la France : le parc de Gerland à Lyon, les Jardins d’Eole à Paris, le parc du Sausset en Seine-Saint-Denis, le parc de la Villeneuve à Grenoble, ainsi que des aménagements d’espaces publics comme les quais de Loire à Orléans, les quais rive gauche à Bordeaux, la couverture de l’autoroute A1 à Saint-Denis, la Cité internationale Zones amont et aval à Lyon.

Chris Younès Psychosociologue et docteur/HDR en philosophie, Chris Younès est professeur en sciences de l’homme et de la société à l’Ecole nationale supérieure de Paris-La Villette et professeur associée en études urbaines à l’Ecole spéciale d’architecture (Paris). Directrice du laboratoire Gerphau (philosophie architecture urbain) UMR CNRS LOUEST et du réseau international Philau (philosophie architecture urbain) entre écoles d’architecture et universités, elle est également membre du conseil scientifique de l’European Association for Architectural Education. Ses travaux et recherches développement une interface entre architecture et philosophie, elle interroge les lieux de « l’habiter », point de rencontre entre éthique et esthétique, entre nature et artefact.

Parmi ses publications d’ouvrages collectifs : Contre architecture. L’espace réenchanté de Maurice Sauzet, éditions Massin, 2008 ; Habiter, le propre de l’humain. Villes, territoires et philosophie (codir. Avec Thierry Paquot), La Découverte, 2007 ; Philosophie, ville et architecture : la renaissance des quatre éléments (codir.), La Découverte (2002) ; Le Philosophe chez l’architecte (codir.), Descartes et Cie, 1996 ; Sens du lieu (codir.), Ousia, 1996 ; Ville contre-nature, La Découverte, 1999.

Infos complémentaires

Affiche du Cycle EAU/ciel/terre(s)