Enchanter le jardin en chantier :
une aventure qui s’écrit pas à pas !

COLLECTION " DÉMARCHES "

Expérimenter pour transformer un espace vert ordinaire en jardin écologique

A l’heure ou les trames bleues et vertes s’infiltrent dans les documents d’urbanisme le CAUE publie un nouvel ouvrage dans sa Collection " Démarches " sur la transformation d’un espace vert ordinaire en jardin expérimental. A travers cette collection le CAUE choisit de restituer en les analysant des actions expérimentales afin que chacun puissent s’en saisir.

La prise en compte de la biodiversité bouscule nos savoirs et nos pratiques. Elle permet de changer le regard sur les nombreux espaces de nature ordinaire présents en Essonne et ailleurs, friches ou laissés-pour-compte des infrastructures. Chaque délaissé, maillon potentiel de la trame peut être aujourd’hui imaginé en réservoir de biodiversité.

Elle demande aussi de réinventer les modes de conception et d’intervention. Cette évolution nécessite un accompagnement pédagogique et induit la notion de droit à l’erreur. La gestion et l’économie de projet sont convoquées en permanence, alliant sobriété et écologie.

Des territoires que nous accompagnons comme la Communauté d’Agglomération des Lacs de l’Essonne ont choisi de poser comme socle de leur projet, la planification écologique à grande échelle afin de favoriser les dynamiques naturelles végétales, animales et humaines.

Mais ce cahier présente une démarche beaucoup plus modeste, celle de la mutation d’un espace vert ordinaire, le jardin de l’Écoute-s’il-pleut, au pied des Maisons départementales de l’habitat et des solidarités à Évry.

Ce jardin était à l’image de nombreux espaces verts qui accompagnent encore monument ou bâtiments : une mise à distance végétalisée ou rien ne peut se passer, ou les usages humains, animaux ou végétaux sont proscrits. Il est constitué d’un gazon traversé par deux allées et un platelage bois réalisant le lien entre les immeubles. La strate arborée est composée de cinq bouleaux et d’un pin plantés de façon aléatoire. Un linéaire de bambous sur la rue et des grillages marquent les autres limites de la parcelle. Il est entretenu par les services techniques de la ville, au même titre que les espaces verts extérieurs proches.

Le jardin n’est pas fréquenté, encore moins animé ! C’est un passage entre parking et bureau... On traverse vite le tapis vert uniforme à peine changeant avec les saisons. Juste de l’herbe et le bruit des tondeuses... Un paysage fortement banalisé contrastant avec l’évocation et la rêverie que procure le nom de la rue : l’Écoute-s’il-pleut.
Pour un équipement qui prône le développement durable cela ne pouvait justement plus durer !

Nous avons en partenariat avec le service départementale de la MDH mené par sa directrice Annie–Claude Rastell, choisi une philosophie pour conduire une démarche de transformation : plus de biodiversité et plus d’économie en gestion, apports... et petit à petit ce jardin s’est transformé.

Jardiniers, botanistes, scientifiques, artistes, ont apporté leur savoir-faire pour alimenter la connaissance et aiguiser l’observation du jardin. Ces regards croisés ont permit de révéler les richesses insoupçonnées de cet espace vert à priori parfaitement banal.

Le jardin a évolué grâce au réseau de partenaires, professionnels ou habitants pour aller au grés d’expérimentations et d’ateliers vers plus de biodiversité..

L’exemple de cette démarche accompagné par le CAUE , fil rouge de ce cahier, nous permet de mettre en lumière les enjeux liés à la biodiversité et tente d’apporter, de façon pragmatique, quelques outils simples afin que chacun puisse s’en saisir. Agir localement est l’occasion de s’interroger, et de commencer à faire autrement ! Les enjeux liés à cette évolution sont sans commune mesure avec l’échelle de l’intervention.

Vous avez probablement un espace vert ordinaire dans votre entourage ou dans votre commune !? Tondu, peigné, soufflé, chimiquement entretenu, sans expression… ?

L’essaimage étant le moyen assuré de provoquer le changement, nous vous invitons à adopter à suivre notre démarche pas à pas pour le transformer en jardin de la biodiversité !

Sommaire :
  • 1 - Observer... c’est déjà du projet
  • 2 - Élaborer un projet partagé
  • 3 - Faire vivre le jardin : expérimentation action
  • 4 - Une démarche en mouvement
  • Repères : bibliographie et documents de références
  • La démarche " Expérimentale appliquée "

Infos complémentaires

téléchargement


Un jardin en chantier 7,7 Mo

Exposition



" les acteurs de la biodiversité ", exposition réalisée par Anahi Palacios pour le CAUE en novembre 2011.

JPEG - 174 ko
Portrait de Thomas
JPEG - 182.3 ko
Portrait d’Emmanuelle Bouffée
JPEG - 265.3 ko
Portrait de Fabien David
JPEG - 115.8 ko
Portrait de Marie Tavernier
JPEG - 119.6 ko
Portrait de Jean Guittet
JPEG - 123.6 ko
Portrait de Julie Sannier
JPEG - 128.4 ko
Portrait de Daniel Bourgeois
JPEG - 129.4 ko
Portrait de Marc Rumelhart
JPEG - 133.3 ko
Portrait de Marie Schuch
JPEG - 134.3 ko
Portrait de Fanny Cassat
JPEG - 136.8 ko
Portrait de Gilles Clément