Hommage à Jean Guittet

Un humaniste défenseur de la nature

La disparition de Jean Guittet, passionné et grand spécialiste de l’écologie végétale

Jean Guittet, éminent botaniste, est décédé le 23 mai à l’âge de 74 ans. Après avoir consacré l’essentiel de son activité à l’enseignement de l’écologie végétale, cet amoureux de la « nature ordinaire » n’a cessé de contribuer à la connaissance des milieux naturels. Son expertise reconnue lui a valu de siéger dans diverses commissions ou comités scientifiques des départements de l’Essonne et des Yvelines, où il a été à l’origine de nombreux classements de sites naturels. Infatigable « arpenteur » de nos vallons, vallées, sentes et ruelles, animé par la passion de transmettre, il répondait bénévolement aux sollicitations de tous ceux qui lui demandaient des avis ou des conseils.

Au premier plan, au centre de la photo, Jean Guittet à l'occasion d'une sortie botanique à Clairefontaine en Yvelines
Portrait de Jean Guittet pour l'exposition " DELAISSES "

Maître de conférence à l’ Université de Paris-Sud Orsay, Jean Guittet avait gardé de sa formation initiale d’instituteur un sens admirable de la pédagogie, fait de rigueur et de bienveillance. Il était aussi très impliqué dans la protection de la flore d’Îlede-France à travers les associations et les comités scientifiques. C’est ainsi qu’ il fut un des membres fondateurs, à la fin des années 1980, du Comité des réserves biologiques domaniales du massif de Rambouillet. Devenu président de ce comité, il sut y créer cette ambiance chaleureuse qui fait que chaque membre a toujours plaisir à s’y retrouver, même après bientôt 25 années et 150 réunions.

Jean Guittet herborisa, notamment, dans la Sarthe, les Alpes, la Seine-et-Marne (où ses travaux de recherche portèrent sur la dynamique des populations d’arbres, sur le fonctionnement des taillis et les pelouses sèches), les Yvelines et l’Essonne, dont il devint le plus fin connaisseur. Ce fut un honneur et un immense plaisir de rédiger à ses côtés l’ Atlas de la flore sauvage de l’ Essonne, paru en octobre 2004. Dans les
années 1990, il mit en place à la faculté d’Orsay un DESS de Génie écologique qui, pendant 5 ans et jusqu’à sa retraite, assura à une quarantaine d’étudiants triés sur le volet une formation approfondie à la gestion des milieux naturels sur la base de la pédologie et de la phytosociologie.

Jean Guittet était un homme comme on en rencontre peu. D’une grande gentillesse, il mettait son savoir à la portée de chacun. Il défendait la nature en humaniste, avec conviction, mais toujours avec tact et humour. La brutale disparition d’un être si attachant a plongé, pour longtemps, ceux qui le connaissaient dans une profonde tristesse. Ami si cher, tu nous manques.

Gérard Arnal
botaniste, ingénieur agronome spécialiste des plantes protégées d’Ile-de-France, Expert détaché auprès du Muséum d’Histoire Naturelle • liaison n°153 - Mai·Juin 2013

Infos complémentaires

L’ATLAS DE LA FLORE SAUVAGE DE L’ESSONNE

JPEG - 133.3 ko

Une présentation détaillée du département de l’Essonne (relief, géologie, pédologie, hydrographie, occupation du sol, petites régions naturelles, politiques menées pour l’étude et la protection de la flore) constitue la première partie de l’ouvrage. Des commentaires sur la richesse floristique du département, la rareté des espèces, les changements de la flore au cours des siècles, les sites prioritaires pour la conservation de la biodiversité végétale en constituent la conclusion.

Edité par Biotope et le Muséum National d’Histoire Naturel, financé par le Conseil général et la DIREN Île-de-France. Cet ouvrage a été diffusé dans toutes les communes et tous les établissements scolaires de l’Essonne.