Repenser le quartier de la Grande Borne

SAMEDI 6 NOVEMBRE

Promenade urbaine à Grigny.

Promenade proposée en partenariat avec l’association Métamorphose, le Centre Pompidou et le CAUE 91, à l’occasion de la manifestation « LOGES séjours sans lieu, lieux sans séjour »

Du résidentiel au public, espaces mouvants.


Construite à Grigny, il y a quarante ans (1967-1971) par l’architecte Émile Aillaud avec la collaboration de nombreux artistes, La Grande Borne fait figure d’exception dans l’univers des grands ensembles qui prolifèrent pendant les Trente Glorieuses.
Présent dès le début de la constitution des collections d’architecture du Musée au Centre Pompidou, ce manifeste bâti d’une nouvelle façon d’envisager la ville concrétise les principes d’une architecture paramétrée sur l’homme en tant qu’être social. Architecture du chemin sinueux, toute à l’opposé de l’orthodoxie rectiligne, la Grande Borne fait aujourd’hui l’objet d’une opération de rénovation qui menace les équilibres subtils entre vide et plein établis initialement par Émile Aillaud. À l’heure où les démolitions sont en cours, il est ainsi temps de venir prendre acte du projet ,de son histoire tout en questionnant ses transformations à venir.

La promenade suivra les étoiles du « Curieux », vrai faux GR, tracé par Aleteïa à travers la Grande Borne (Carte du ciel terrestre – Aleteïa – 2010) et s’achèvera sur la plaine centrale afin de « croquer » le fameux feuilleté Grande Borne de Grigny

Avec Marie Schuch, sculpteure plasticienne, concepteure de LOGES et Christophe Catsaros, critique d’art et d’architecture.

Et en compagnie de Laurent Bony, Fanny Cassat, Antoine Quenardel, Jean-Philippe Teyssier...

Infos complémentaires

Information générale

PNG - 342.9 ko
Samedi 6 novembre, de 11h à 18h (pique-nique à prévoir)

Rendez-vous :
devant la gare de Grigny-Centre (RER D)

Frais de participation
(tarif réduit pour tous) : 5 euros

Inscription préalable conseillée : mail

site partenaire

www.promenades-urbaines.com