UrbaniTHE

17h00 - 19h30

Jeudi 15 Mars

Paysage, les territoires en projet

Goûter l’Essonne : du paysage à l’assiette

Cette soirée sera l’occasion de rencontrer les maraîchers et producteurs essonniens et de goûter à l’agriculture périurbaine. A partir de 16h30.

Exposition en avant-première : " Tout sauf d’éternité, ou les mutations des paysages de banlieue en Essonne ".
Expo-photos : " Cultures en perspective " Christelle Stacchetti ; " Zoom paysager " Brigitte Bouvier, caue91

Rôles et mutations des paysages, à l’occasion de la manifestation nationale Vivre les Villes.

Du grand territoire à la parcelle, une approche transversale pour comprendre les relations entre l’espace ouvert , agricole, fluvial et les territoires bâtis.

Avec Sandrine Issa-Sayegh, Direction Aménagement et Développement du Conseil général, Michel Valois, responsable du service Paysage et Urbanisme du Syndicat Mixte de la Vallée de l’Orge Aval, Thierry Laverne, président de l’association du Triangle Vert et François Petit directeur de la Maison de Banlieue et de l’Architecture.

Paysage, territoires en projet

Le paysage est au cœur des choix de société. Il n’est pas paysagement, il n’est pas accessoire. Pour construire ce qui sera notre cadre de vie demain, il est temps d’en saisir les enjeux.
Influant sur notre qualité de vie, fondant notre quotidien, nos usages et nos pratiques, le territoire est lieu d’échanges et de productions. Il résulte d’une histoire et d’une géographie.

Pour lutter contre sa consommation désordonnée, nous pensons qu’il est nécessaire d’instaurer la notion d’armature des espaces ouverts comme moteur de projet. Ce parti-pris est d’autant plus nécessaire en Ile-de-France où une vague de construction va répondre prochainement au manque de logements. Mais où et de quelle manière construire ? Comment se mobiliser pour assurer à nos territoires péri-urbains un développement harmonieux ?
« C’est sur la campagne que la ville avance et essaime. Il n’est plus temps de considérer ces deux entités comme inaliénables et opposées mais de réfléchir à ce qu’elles peuvent s’apporter l’une l’autre selon leurs qualités respectives en s’entremêlant ».

Michel Corajoud, Paysagiste, Grand Prix de l’Urbanisme.

L’espace agricole constitue une réserve pour l’avenir.
Pour envisager sa consommation avec économie et sa préservation en zones péri-urbaines, le projet agricole doit s’intégrer au projet de territoire et relever d’une démarche citoyenne et responsable de la part des différents utilisateurs.
Les questions fondamentales et quotidiennes peuvent alors se poser différemment : comment construire, habiter, se déplacer, travailler, consommer, se divertir…
L’agriculture développe de nouvelles centralités susceptibles de réorienter le projet urbain et lui donner sens. L’enjeu consiste en un retournement de la ville vers les espaces agricoles et en un mélange des fonctions. Cette forme d’urbanisation doit prendre en compte les écosystèmes propres à chacune d’elles.
Pour préserver ou recréer une qualité d’espace dans les secteurs dégradés ou appauvris, il convient de ménager des zones tampons, des corridors biologiques, entre les milieux naturels périphériques et l’urbanisation. Ces espaces de transition permettent aux espèces
animales et végétales de se disséminer. Les modes de gestion ultérieure de ces espaces doivent être pensés en amont, dès la conception du projet urbain, selon les principes du développement durable.

Le « Triangle Vert », un exemple de projet politique et économique
Une démarche pilote est en cours sur le territoire essonnien : l’association du Triangle Vert réunit depuis 2004 élus et agriculteurs entre l’aéroport d’Orly et la Francilienne. Son objectif ? Convaincre les urbains de leur implication dans le projet agricole et les agriculteurs de leur responsabilité dans le projet des communes. Il s’agit de promouvoir des pratiques agricoles respectueuses de l’environnement, favoriser une gestion optimisée des espaces cultivés et des circuits courts de commercialisation, soutenir les pratiques innovantes ainsi que l’emploi agricole. Et permettre le développement de productions locales de qualité, que cette soirée UrbaniThé propose de vous présenter … et de goûter

Photos : Christelle Sttacchetti - Brigitte Bouvier

D’après la contribution des Caue d’Ile-de-France à la révision du SDRIF

Infos complémentaires

JPEG - 47.1 ko
Christelle STACCHETTI ©
JPEG - 44.4 ko
Brigitte BOUVIER ©